vendredi, octobre 18, 2019

L’excès de cholestérol est connu pour être associé à une augmentation du risque de maladies cardiovasculaires. Pourtant cette théorie est aujourd’hui remise en cause par certains scientifiques. Précisions… 

Au menu : cholestérol et risque cardiovasculaire, le véritable coupable ?

Un excès de cholestérol comme marqueur du risque cardio-vasculaire

Cholesterol et risque de maladie cardiovasculaire

maladies cardiovasculaires

Pour déterminer le risque d’athérosclérose lié au cholestérol, votre médecin n’analyse pas uniquement votre taux total de cholestérol. Il réalise un bilan complet de votre taux de cholestérol pour le savoir.Il est en effet bien établi que ce sont l’excès de « mauvais cholestérol » (LDL) et un taux trop faible de « bon cholestérol » (HDL) qui sont corrélé à un plus fort risque de maladie cardio-vasculaire.

Les théories sur le risque cardiovasculaire lié à l’excès de cholestérol remises en cause ?

Si l’excès de cholestérol est pointé du doigt comme facteur favorisant les athéroscléroses depuis les recherches de BROWN et GOLDSTEIN (prix Nobel 1984), certains scientifiques remettent en cause ces affirmations.

Ainsi, plusieurs chercheurs ont montré qu’il n’existait pas de lien entre la formation des plaques d’athéromes et un taux de cholestérol sanguin élevé. Certes, le cholestérol pourrait y participer mais il ne serait pas le facteur prédominant.

Un médecin et chercheur français, le Dr De LORGERIL, a analysé cette «théorie du cholestérol» et a montré qu’elle ne reposait pas sur des fondements scientifiques et médicaux solides.

Pour lui, un taux de cholestérol élevé serait juste la conséquence de facteurs de risque favorisant les maladies cardio-vasculaires tels que l’inactivité, la cigarette, l’obésité…et serait ainsi un marqueur d’une mauvaise hygiène de vie générale.

Un chercheur suédois est même allé plus loin dans la réflexion, en démontrant qu’un taux élevé de cholestérol pourrait protéger de certaines infections et même de l’athérosclérose.

Ces recherches sont à suivre de près. Mais si ces théories venaient à se confirmer dans l’avenir, elles pourraient changer la donne d’un point de vue thérapeutique !

Bibliographie

Brooner E. Brooner. Le taux de cholestérol n’a rien à voir avec l’athérosclérose. Disponible sur : http://www.broneer.org/cholesterol/myth2_FR.htm

De Lorgeril. Statines et cholesterol. Disponible sur : http://michel.delorgeril.info/index.php?post/2009/06/21/44-statines-et-cholesterol-illusions-scientifiques-et-medicales

InfoVox. Naturavox. Briser le mythe du cholesterol. Disponible sur : http://www.naturavox.fr/sante/Briser-le-mythe-du-cholesterol

Ravnskov U. Is atherosclerosis caused by high cholesterol? Q J Med 2002, 95: 397-403

Ravnskov U. High cholestrol may protect against infections and atherosclerosis. QJMed 2003, 96: 927-934

Ravnskov U. Saturated fat does not affect blood cholesterol. AJCN 2006, 84(6), 1550-1551

Ravnskov U. Ravnskov. New cholesterol guidelines for converting healthy people into patients. Disponible sur : http://www.ravnskov.nu/ncep_guidelines

sabelle MISCHLER est Dr ès-sciences en nutrition. Lauréate de l’Académie de Médecine, elle est spécialisée sur les thématiques de la nutrition des personnes âgées et de la nutrition sportive. Isabelle MISCHLER est également formatrice référencée PNNS.

0 Comments

Leave a Comment